Apophis

De Stargate Wiki Sémantique
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Apophis (homonymie).
Apophis
Personnage de Stargate SG-1
image du personnage
Informations biographiques
Décès 2001
Delmak
Genre asexué (personnalité masculine)
Race Goa'uld
Informations sur la famille
Enfant Shifu (fils harcesis)
Liaison connue Amaunet
Informations socio-politiques
Grade Grand-Maître
Allégeance Lui-même
Informations non liées à l'univers Stargate
Interprété par Peter Williams
Dion Johnstone (alors qu'il était Na'onak)
Voix française Jean-François Kopf
Première apparition Enfants des dieux

Apophis était un Grand-Maître Goa'uld particulièrement puissant. Après la mort de , son pouvoir s'accrut et il devint l'ennemi principal de la Tau'ri en général, et de SG-1 en particulier. En 2001, après avoir été en guerre pendant plusieurs années. sa flotte fut détruite dans le système Vorash et Apophis fut tué par les Réplicateurs, coincé dans un vaisseau-mère.

Biographie

D'après Le Livre des Morts, Apophis était le Garde serpent, rival de , contrôlant la nuit alors que Râ était le dieu soleil, contrôlant le jour. Il moissonna plusieurs mondes pour récupérer des humains pour les établir soit comme Jaffa, soit comme hôtes, soit comme esclaves (SG1 : Enfants des dieux, L'Ennemi intérieur, Le Procès).

Évolution du personnage

Enfants des dieux (1997)

Un jour du début de 1997, Apophis, ses gardes serpents et Teal'c, son prima, arrivent via la Porte des étoiles sur Terre. Ils tombent sur cinq gardes de l'US Air Force dans le niveau -28 du Stargate Command. Il neutralise et kidnappe une caporal, et ordonne de tuer les autres. Après le combat, le général Hammond a tout juste le temps de voir ses yeux illuminés avant qu'Apophis ne reparte par où il est venu.

Quelque temps plus tard, il arrive sur Abydos et kidnappe Skaara ainsi que Sha're. Ses gardes serpents tuent plusieurs Abydossiens et blessent sérieusement Ferretti. Quant il appelle sa planète, Ferretti a tout juste le temps de voir l'adresse avant de s'effondrer.

Plus tard, dans une salle, Apophis « accueille » Weterings, la neutralise une nouvelle fois. Il la trouve jolie mais déclare que ce n'est pas à lui qu'elle doit plaire en fin de compte. Déçu car sa reine l'a rejetée, Apophis tue Weterings avec son gant Goa'uld et demande à Teal'c d'en envoyer une autre. Et finalement, Sha're est amenée en face de lui, et Apophis est ravi de sa vivacité d'esprit. Il la neutralise avec son gant tandis que ses gardes enlèvent ses vêtements. Placée sur un autel, Apophis ordonne à ses gardes de tourner Sha're avant que le symbiote Goa'uld entre dans son corps par derrière la nuque.

Dans une autre salle, où se trouve présente l'équipe nouvellement formée SG-1, Apophis entre et présente leur reine. Daniel Jackson reconnait Sha're et se lève mais Apophis lui ordonne de se prosterner devant elle. Finalement, Apophis utilise son gant pour projeter Daniel contre le mur. Le colonel O'Neill tente de tirer sur Apophis, mais Amaunet se met en travers tandis qu'un garde serpent frappe O'Neill avec sa lance Goa'uld.

Bien des heures plus tard, Apophis entre dans la prison du palais en chaise à porteur. Il assiste à la cérémonie du choix de ceux qui deviendront les Enfants des dieux. Une fois les choix faits, il ordonne de tuer tous les autres et quitte la prison.

Près à partir de Chulak, lui et Amaunet se transportent près de la Porte des étoiles et il commence à entrer une adresse sur la console. Alors qu'il est sur le point de passer au travers de la porte, il voit un planeur de la mort exploser au sol. Puis, en colère, il s'en va pour une destination inconnue.

L'Ennemi intérieur

Apophis envoie des forces par la Porte des étoiles à plusieurs reprises pour attaquer la Terre mais elles s'écrasent contre l'iris. Il finit par arrêter.

Les Nox

Apophis revient sur la planète des Nox avec des Jaffa pour trouver et capturer un fenri, un animal qui a la capacité de se rendre invisible. SG-1 tente de capturer Apophis, mais ce dernier tue Daniel, le capitaine Carter et le colonel O'Neill. Il tente de tuer Teal'c mais celui-ci disparait d'un seul coup. Il apprend de Shak'l, l'un de ses Jaffa, que les Nox ont des pouvoirs. Il trouve dans les bois Nafrayu, un jeune Nox et utilise son gant Goa'uld sur lui.

O'Neill pense utiliser un arc et des flèches pour descendre Apophis qui possède un bouclier d'énergie personnel. Mais au moment où O'Neill tend l'arc, Apophis disparait. Les Nox l'ont renvoyé ainsi que ses Jaffa via la Porte des étoiles.

Le Procès

Sur Cartago, Teal'c est mis en Cor-ai pour avoir tué le père de Hanno sur ordre d'Apophis.

Une dimension trop réelle (1998)

Après avoir échappé d'une réalité alternative dans laquelle Apophis avait déjà envahi la Terre, Daniel Jackson avertit SG-1 qu'ils sont en sérieux danger car « ils » arrivent.

Dans le nid du serpent

Apophis parle à ses troupes via un système de communication visuel longue distance Goa'uld et leur présent son fils, Klorel.

Plus tard, Klorel annonce à Apophis qu'il a capturé O'Neill et le shol'va Teal'c.

La Morsure du serpent

Personnalité

Apophis a la particularité de punir très facilement pour assoir son autorité. Il a tué deux des hommes de Teal'c pour lui faire payer son échec à trouver et capturer un fenri (SG1 : Les Nox). Il a aussi utilisé son gant Goa'uld pour punir Teal'c (alors qu'il était l'élève de Bra'tac) tout simplement parce qu'il était le fils de Ro'nack, Prima de Cronos, assassiné par Cronos pour ne pas avoir remporté une bataille qui ne pouvait pas être gagnée (SG1 : Le Seuil).

Toujours pour affirmer son autorité, Apophis ordonna à Teal'c de tuer l'un des villageois de Cartago pour les soumettres. Teal'c se résolut à choisir le plus faible d'entre eux, le père de Hanno, à qui il manquait une jambe. Après cela, Apophis choisit sept femmes et laissa le peuple partir. D'après Teal'c, Apophis peut massacrer des villages entiers (SG1 : Le Procès, Le Seuil).

Notes

L'envers du décor

Voir aussi

Autres « Apophis »

Réalités alternatives 
Lignes de temps altérées 
Hallucinations 

Liens externes

références

  1. (en) Bill Cooke, « Asteroid Apophis set for a makeover », Astronomy Magazine,‎ (lire en ligne)