Réalité alternative

De Stargate Wiki Sémantique
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Réalité alternative
Daniel Jackson touche un miroir quantique.jpg
Daniel Jackson bascule dans une réalité alternative en touchant un miroir quantique (SG1 : Une dimension trop réelle).
Nom original (VO)Alternate reality
TypeScience
Informations out of universe
Première apparitionUne dimension trop réelle
Article Wikipédia
« Écoutez, je sais que c'est difficile pour vous à comprendre. Mais d'après la théorie quantique, pour chaque univers possible, il existe une infinité de variations, divergeant dans tous les choix que nous faisons, comme des intersections sur la route »
— Une version alternative de Samantha Carter (SG1 : De l'autre côté du miroir)

D'après la théorie quantique, il existe non pas une, mais une infinité de réalités alternatives, appelées aussi univers parallèles ou réalités parallèles dans lesquels différentes variations existent de l'une par rapport à l'autre à un moment donné, modifiant la destinée de la réalité concernée et la rendant plus ou moins différente des autres.

Vue générale

Il y a très longtemps, Albert Einstein avait prédit le concept de la physique quantique dans sa théorie de la relativité comprenant les théories des réalités alternatives et des lignes de temps altérées, et d'après certains scientifiques, il existe une infinité de dimensions, chacun avec sa propre version de la réalité. Certaines réalités sont quasiment identiques l'une par rapport à l'autre, mais d'autres sont radicalement différentes, tout cela étant déterminé par les décisions prises durant la ligne de temps. Chaque univers évolue sur la même base de temps. Aucune réalité n'est plus réelle qu'une autre[1] (SG1 : Une dimension trop réelle, Décision politique, De l'autre côté du miroir, Dimension parallèle).

Découverte

La théorie devint un fait en 1997 quand Daniel Jackson toucha un miroir quantique sur P3R-233. Il bascula instantanément dans une autre dimension et vécut dans une version de la Terre radicalement différente où les Goa'uld ont envahi et détruit la majeure partie des villes importantes terrestres. Il rencontra des versions alternatives de George Hammond qui était colonel et non général, de Catherine Langford qui faisait toujours partie du Projet Porte des étoiles (SG1 : Le Supplice de Tantale), de Samantha Carter qui était une civile et non une militaire, et enfin de Jack O'Neill qui était brigadier-général et non colonel. D'après Jackson, tout était pareil mais différent (SG1 : Une dimension trop réelle).

Moyens pour basculer d'une réalité à une autre

Article principal : Pont de matière.

Pour basculer vers une réalité alternative, il faut générer un pont de matière et ainsi créer un lien, ou pont, entre deux réalités. On appelle ça aussi « Pont inter-univers ». Différents appareils ont été conçus par les aliens et la Tau'ri afin de créer ce pont de matière. Certains d'entre eux ont été conçus spécialement pour les voyages interdimensionnels tandis que d'autres n'étaient pas prévus d'aller aussi loin (SG1 : Une dimension trop réelle, De l'autre côté du miroir, Dimension parallèle, SGA : La Guerre des génies, Tous les possibles)

Miroir quantique

Article principal : Miroir quantique.

Le miroir fut le premier appareil alien permettant des voyages interdimensionnels découvert par SG-1 sur P3R-233 en 1997. Daniel Jackson toucha par inadvertance le miroir et bascula dans une autre réalité pour découvrir une version différente de la Terre. Cet appareil avait une télécommande pour le faire fonctionner et définir la réalité désirée. Après le retour de Jackson dans la réalité principale, le miroir fut enfermé dans la zone 51. Des versions alternatives du Dr Samantha Carter et du major Charles Kawalsky l'utilisèrent pour sauver leur peau de l'invasion des Goa'uld. Après avoir sauvé leur Terre, le général George Hammond ordonna la destruction du miroir quantique (SG1 : Une dimension trop réelle, De l'autre côté du miroir).

Trou noir

Tous les voyages par la Porte des étoiles passent par un trou noir et finissent dans la salle d'embarquement du SGC (SG1 : Effet domino).
Article principal : Trou noir.

En 2006, une version alternative de SG-1 ouvrit délibérément un vortex à travers un trou noir et explosa un pont vers l'univers principal. Ce pont créa une brèche et plus de 50 équipes provenant d'autant de réalités alternatives échouèrent au même point de convergence, à savoir la salle d'embarquement du SGC de la réalité principale. Le lieutenant-colonel Samantha Carter dut utiliser la même méthode dans l'autre sens afin de renvoyer les différentes équipes dans leurs mondes respectifs (SG1 : Effet domino).

Pont de matière McKay-Miller

Article principal : Pont de matière McKay-Miller.

En 2006 après l'échec du projet Arcturus qui provoqua la destruction des 5/6 du système Dorandan (SGA : L'Expérience interdite), Rodney McKay put achever le projet sur Atlantis grâce à sa sœur Jeannie Miller, qui résolut le problème lié à l'apparition de particules exotiques lors de la création du pont de matière entre deux univers alternatifs. Lors de l'expérience, une version alternative de « Rod » McKay utilisa ce pont de matière pour basculer d'un univers à l'autre en se protégeant d'un bouclier personnel Ancien afin d'avertir l'équipe qu'ils sont sur le point de faire effondrer son univers. Ils finirent par trouver la solution pour déconnecter le pont et ramener le Rod alternatif dans son monde (SGA : La Guerre des génies).

Historique

Évolution

Notes

« Comme je l'ai déjà dit O'Neill, la nôtre est la seule qui compte. »
— Teal'c, après avoir tué sa version alternative (SG1 : De l'autre côté du miroir).
  • Même si dans l'univers Stargate, toutes les réalités alternatives son considérées aussi réelles les unes que les autres (SG1 : De l'autre côté du miroir), ici sur Stargate Wiki Sémantique, la ligne de temps de l'histoire principale est considérée comme « réalité principale ». Les autres réalités sont considérées comme « réalités alternatives » afin d'éviter toute confusion dans les articles concernés.

L'envers du décor

Voir aussi

Liens externes

Références

  1. Voir la section Notes sur la façon de distinguer les différentes réalités.