Avant-poste de l'Antarctique

De Stargate Wiki Sémantique
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Avant-poste de l'Antarctique
Avant-poste de l'Antarctique en 2004 dans Une nouvelle ère.jpg
Vue aérienne de l'avant-poste en 2004 (SGA : Une nouvelle ère, 1re partie)
Nom original (VO)Antarctic outpost
Situation géographique
GalaxieVoie lactée
PlanèteTerre
ContinentAntarctique
Caractéristiques
ConcepteurAnciens
Système de contrôleFauteuil de contrôle Ancien
Source d'alimentationE2PZ
Utilisation
StatutActif
AffiliationAnciens (passé)
Tau'ri (présent)
Informations non liées à l'univers BSG
Première apparitionLa Cité perdue, 2e partie

L'avant-poste de l'Antarctique (appelé Terra Atlantus par les Anciens) est un avant-poste situé en Antarctique, et construit par les Anciens il y a plusieurs millions d'années. Il a été découvert en 2003 par Jack O'Neill et utilisé pour défendre la Terre contre les forces d'invasion d'Anubis.

Vue générale

Il s'agit d'un petit avant-poste recouvert d'un dôme et prévu pour recevoir le vaisseau-cité Atlantis. L'avant-poste est accessible via anneaux de transport. Il contient différentes pièces et notamment un emplacement dédié à un fauteuil de contrôle Ancien alimenté par E2PZ, un système de projection holographique, une salle de munitions remplie de drones de défense. L'ensemble des fonctionnalités de cet avant-poste n'est accessible qu'aux porteurs du gène ATA (SG1 : La Cité perdue, 2e partie, SGA : Une nouvelle ère, 1re partie).

Historique

L'avant-poste a été construit il y plusieurs millions d'années par les Anciens. Quelque temps plus tard, suite à une épidémie qui décima une bonne partie la population, le vaisseau-cité Atlantis décolla de l'avant-poste pour la galaxie Pégase. Seule une personne resta sur place, l'Ancienne connue plus tard sous le nom d'« Ayiana ». Peu à peu, l'avant-poste abandonné fut recouvert par une couche de glace particulièrement épaisse (SG1 : La Cité perdue, 2e partie, SGA : Une nouvelle ère, 1re partie).

Évolution

Notes

L'envers du décor

Voir aussi

Liens externes

Références