Stargate, la Porte des étoiles/Production

De Stargate Wiki Sémantique
Aller à : navigation, rechercher
Film Crédits Retranscription Images Citations Production

Stargate, la Porte des étoiles, ou La Porte des étoiles au Québec (titre original : Stargate) est un film d'aventures militaire de science fiction américano-français[1] de 1994 distribué par Metro-Goldwyn-Mayer (MGM) et Carolco Pictures. Créé par Dean Devlin et Roland Emmerich, le film est à l'origine de la franchise Stargate. Réalisé par Roland Emmerich, il compte dans sa distribution Kurt Russell, James Spader, Jaye Davidson, Carlos Lauchu, Djimon Hounsou, Erick Avari, Alexis Cruz, Mili Avital, John Diehl, French Stewart et Viveca Lindfors. L'histoire de ce film se focalise sur la « Porte des étoiles » (en anglais Stargate), un appareil ancien en forme d'anneau qui crée des vortex permettant de voyager vers un autre point équipé d'une porte quelque part dans l'univers. La théorie principale développée dans le film concerne des extraterrestres ayant exercé une influence sur la civilisation humaine.

Production

Stargate, la Porte des étoiles a bénéficié d'un budget de 55 millions de dollars.[2]

Développement

Le film devait normalement se dérouler dans un ordre chronologique, mais quand Devlin et Emmerich montèrent le film pour en réduire la longueur, ils décidèrent de changer la première scène du film en un flashback pour montrer comment était l'hôte humain de Râ avant que les aliens ne le prennent. Seule la partie haute du torse de Jaye Davidson fut filmée car ce dernier avait refusé d'enlever ses piercings sur les bouts de sein.[3] La première scène fut une combinaison de prises de vue de miniatures et en plateau à Yuma (Arizona)Rambo 2 : La Mission a été tourné. La scène de l'exhumation de la Porte des étoiles a aussi été tourné dans l'Arizona pendant trois jours. Pour avoir cet effet doré sur l'image, le tournage s'est effectué vers le coucher de soleil.[4] Afin de respecter les limites de budget, les producteurs placèrent des bonhommes allumettes avec des vêtements dans le fond du désert pour faire croire qu'ils sont humains. À l'origine, la Porte des étoiles était peinte en noir, mais cela lui donnait l'aspect d'un pneu géant. Elle fut repeinte en argent au dernier moment.[3]

La conférence exposant les théories de Daniel Jackson a été tournée dans un hôtel à Los Angeles.[4] La scène était plus longue à l'origine et entrait plus dans le détail concernant les théories selon lesquelles les aliens ont construit les pyramides d'Égypte, mais la scène fut tronquée pour des raisons de timing sur la version cinéma.[3] Les scènes avec O'Neil chez lui furent les premières scènes filmées avec Kurt Russell ; ses cheveux furent coupés court après. Russell demanda à ce que sa couleur de cheveux soit légèrement éclaircie pour le film.[4] Le complexe fictif abritant la Porte des étoiles était le plateau le plus important pour le film, situé à Long Beach (Californie).[4] L'égyptologue Stuart Tyson Smith rejoignit la production pour s'assurer que tous les hiéroglyphes et langues anciennes parlées soient le plus juste possible.[3]

Thèmes et inspirations

Stargate débuta sous la forme de deux films qu'Emmerich et Devlin conçurent chacun de leur côté. Le film d'Emmerich, Necropolis: City of the Dead (Necropolis : cité des morts), avait pour sujet un vaisseau spatial enfoui sous les Grandes pyramides d'Égypte, et le film sans nom de Devlin devait être, selon ses propres termes, « Lawrence d'Arabie sur une autre planète ». Les deux films furent combinés pour devenir Stargate, la Porte des étoiles.

Tournage

Le masque du pharaon dans le générique d'ouverture a été fabriqué avec de la fibre de verre et modelé en atelier. La séquence utilisa une caméra en motion-control afin de donner une meilleure profondeur de champ.[4] La bande originale de Stargate fut la première œuvre sur un film américain du compositeur David Arnold. Quand Devlin et Emmerich se sont envolés une première fois à Londres pour rencontrer Arnold, ils n'avaient pas encore entendu la bande son ; après l'avoir entendu, il estimèrent que celle-ci « avait élevé le film à un tout autre niveau ».[3] Arnold interviewa plus tard les acteurs durant les prises de vue principales et utilisa les informations glanées pour améliorer sa bande originale.[3]

Effets visuels

Jeff Kleiser et une équipe pour les effets visuels composée d'une quarantaine de personnes créèrent l'aspect visuel de la Porte des étoiles. Ils utilisèrent des logiciels de création et de composition d'images écrits par leurs soins ainsi que des suites logicielles commerciales pour créer la porte, les casques en morphing portés par Râ et les gardes horus, et le paysage de Nagada. Les traces de pas dans le sable furent la plupart du temps retiré informatiquement. La création du vortex, entièrement informatisé, fut l'un des défis les plus importants relevés lors de la fabrication du film. Les ondulations durent être informatisées pour sembler réelles. Des lasers de balayage furent mis en parallèle de la porte pour illustrer la partie du corps qui a dépassé le plan de la Porte des étoiles. Ensuite, les parties du corps qui sont ou ne sont pas encore passées par la porte (suivant la position de tournage) furent effacées avec un programme informatique.[5] L'utilisation d'ordinateurs pour la génération d'un énorme storyboard en 3D permit à Emmerich d'essayer plusieurs angles de prise de vue avant de définir lequel convenait le mieux.[5]

Musique et bande originale

La bande originale fut composée par David Arnold et interprétée par le Sinfonia of London sous la direction de Nicholas Dodd.[6] Il s'agit de la deuxième bande originale de film composée par Arnold et la première sur un film de grande envergure. Au moment de la production de Stargate, David avait peu avant commencé à travailler dans un petit magasin vidéo à Londres. Une fois le job en poche, il passa plusieurs mois dans une chambre d'hôtel à travailler sur la bande originale, passant plus de temps à réécrire les morceaux et à les améliorer car il y eu des retards à cause des compagnies de films qui essayaient d'obtenir les droits de diffusion du film.[7] D'après Arnold, « quand j'ai lu pour la première fois le script de StarGate, j'ai su quelle approche je devais prendre, une approche la plus large et imposante possible ».

Reboot

Le 5 septembre 2013, lors d'un interview avec Digital Spy, Emmerich déclara que la MGM et lui avait l'intention de faire un reboot Stargate sous forme d'une trilogie.[8] Le 29 mai 2014, on annonça que la MGM et Warner Bros. s'associent pour le reboot de Stargate sous le format d'une trilogie, réalisée par Emmerich, produite par Devlin, et écrite par Nicholas Wright et James A. Woods.[9][10] Le 17 novembre 2016, dans un interview avec Empire, Dean Devlin annonce que le projet de film est définitivement enterré d'après lui en raison du système actuel de fabrication des films.[11]

Références

  1. « Stargate, la porte des étoiles - country », AlloCiné.fr (consulté le 15 juin 2012)
  2. « GateWorld - Stargate Movies: "Stargate" », GateWorld,‎ (consulté le 6 juillet 2016)
  3. 3,0, 3,1, 3,2, 3,3, 3,4 et 3,5 Devlin, Dean - Commentaire audio de Stargate [DVD], MGM Home Entertainment,‎ 2001
  4. 4,0, 4,1, 4,2, 4,3 et 4,4 Emmerich, Roland - Commentaire audio de Stargate [DVD], MGM Home Entertainment,‎ 2001
  5. 5,0 et 5,1 (en) Beth Porter, « Wow, how did they do that? », The Independent, London,‎ (lire en ligne)
  6. « Stargate soundtrack », Synfonia of London.com (consulté le 3 avril 2009)
  7. David Arnold, « History - 1994 », David Arnold.com (consulté le 10 septembre 2010)
  8. Exclusive: 'Stargate' to receive movie reboot, trilogy planned
  9. Justin Kroll, « MGM, Warner Bros. Team with Roland Emmerich, Dean Devlin on ‘Stargate’ Trilogy », Variety,‎ (consulté le 28 mai 2014)
  10. Borys Kit, « 'Stargate' Remake Finds Its Writers (Exclusive) », The Hollywood Reporter,‎
  11. (en) Ed Gross, « The remake of Stargate is not happening, and we know why: exclusive », empireonline.com,‎ (consulté le 18 novembre 2016)