Saison 8 de Stargate SG-1

De Stargate Wiki Sémantique
Aller à : navigation, rechercher
Saison 8 de Stargate SG-1
Couverture du DVD
Couverture du DVD région 2.
Pays d'origine États-Unis
Canada
Nb. d'épisodes 20
Diffusion
Chaîne d'origine Sci Fi Channel
Diffusion originale 9 juillet 2004 (Sci Fi) — 22 février 2005 (Sky1)
Sorties vidéo
Sorties DVD
Région 1 4 octobre 2005
Région 2 27 février 2006
Région 4 17 août 2006
Chronologie des saisons
Saison 7  link= Saison 7 Saison 7
Saison 9 Saison 9  link= Saison 9
Liste des épisodes

Le premier épisode de la Saison huit de Stargate SG-1 a été diffusé le 9 juillet 2004 sur Sci Fi channel. La 8e saison s'est achevée le 22 février 2005 au bout de 20 épisodes sur la chaîne britannique Sky1, qui a doublé Sci Fi en mi-saison. Il s'agit de la première saison comprenant 20 épisodes au lieu de 22, ainsi que la première à être diffusée conjointement avec la série dérivée de SG-1, Stargate Atlantis (première saison à ce moment). La série a été développée à l'origine par Brad Wright et Jonathan Glassner, et Brad Wright et Robert C. Cooper ont été les producteurs exécutifs. La distribution principale de la saison huit comprend Richard Dean Anderson, Amanda Tapping, Christopher Judge et Michael Shanks.

La huitième saison débute au moment ou l'équipe SG-1 tente de ranimer le colonel Jack O'Neill (Richard Dean Anderson) après les événements de la dernière saison. A la fin du double épisode d'ouverture, le colonel O'Neill est promu au grade de brigadier général et assure le commandement du Stargate Command (le SGC), tandis que le major Samantha Carter est promue lieutenant-colonel et assure le commandement de SG-1. L'arc narratif de la saison se focalise autour de la menace croissante et finalement la défaite des Goa'uld et des Réplicateurs, races qui furent introduites respectivement dans les première et troisième saisons de la série.

Production

Distribution et personnages

La distribution principale de la saison huit comprend Richard Dean Anderson dans le rôle du colonel/brigadier général Jack O'Neill, Amanda Tapping dans le rôle du major/lieutenant-colonel Samantha Carter, Christopher Judge dans le rôle de Teal'c et Michael Shanks dans le rôle du Dr Daniel Jackson. Après la promotion d'O'Neill à la charge du Stargate Command, Carter assure le commandement de SG-1. Malgré le fait qu'il joue toujours un personnage principal, le temps de travail d'Anderson fut réduit par rapport au précédentes saisons, passant de cinq jours de travail à trois jours et demi par semaine.[1] Après avoir passé sept ans à se raser la tête pour son rôle, Judge fut enfin autorisé à laisser pousser ses cheveux dans la saison 8.[2]

La première saison de Stargate Atlantis a été filmée en parallèle avec la huitième saison de SG-1 et les épisodes ont été diffusés dans le créneau horaire qui suit immédiatement après SG-1. Richard Dean Anderson et Michael Shanks apparaissent dans l'épisode pilote de Stargate Atlantis. Débutant dans Mésalliance et poursuivant dans la série spin-off Stargate Atlantis, Torri Higginson remplaça Jessica Steen dans le rôle du Dr Elizabeth Weir. Elli Harvie, qui apparait pour la première fois dans En détresse dans le rôle de Lindsey Novak, reprendra ce rôle de façon récurrente dans Stargate Atlantis.

Parmi les invités notables de la saison huit figurent Steve Bacic, dont Robert C. Cooper avait déjà en tête pour le rôle de Camulus dans les trois ou quatre premiers épisodes de la saison 8.[3] Bacic est connu pour avoir joué le rôle de Gaheris Rhade et Telemachus Rhade dans la série Andromeda et pour avoir joué dans SG-1 le rôle du major Coburn dans les épisodes Instinct maternel et Primitifs. « Mésalliance » marque aussi la première apparition du colonel Lionel Pendergast (Barclay Hope). En détresse a comme invitée spéciale (Special Guest Star) Claudia Black, qui a précédemment joué dans Farscape, dans le rôle de Vala Mal Doran. Black avait tout d'abord été considérée pour jouer le rôle de Krista dans Monde cruel mais son emploi du temps ne le lui permettait pas. Le rôle de Krista fut donc joué par Erica Durance, qui a joué le rôle de Lois Lane dans Smallville[4] et Black rejoindra finalement le casting de façon régulière dans le rôle de Vala dans les saisons 9 et 10. Dan Castellaneta, la voix originale de Homer Simpson dans le dessin animé Les Simpson, apparait dans le rôle de Joe Spencer dans l'épisode Rien à perdre. Charles Shaughnessy, connu pour avoir joué le rôle de Maxwell Sheffield dans le sitcom Une nounou d'enfer, apparait dans le rôle de Colson dans l'épisode Aux yeux du monde. Tony Amandola reprend son rôle de Bra'tac et Carmen Argenziano celui de Jacob Carter/Selmac. Mel Harris reprend aussi son rôle d'Oma Dessala dans l'épisode Pour la vie.

Avec la défaite des Goa'uld dans La Dernière Chance/Pour la vie, plusieurs acteurs signent leur dernière apparition dans la saison huit. Yu, le personnage goa'uld le plus vieux, meurt. La saison huit marque aussi la défaite finale de l'antagoniste Anubis. Après David Palffy qui a joué Anubis des saisons cinq à sept, l'entité qui est Anubis a été jouée par Michael Shanks, Gavin Hood, Holly Ferguson, Amanda Tapping et Richard Dean Anderson dans Quarantaine, puis par Dean Aylesworth et Rik Kiviaho dans La Dernière Chance, et enfin par George Dzundza dans Pour la vie. Comme dans les deux finals de saison précédentes, Retour vers le futur devait être le dernier épisode de la série, et de ce fait, plusieurs acteurs ont repris leurs rôles des épisodes précédents : Don S. Davis dans le rôle de George Hammond, Peter Williams dans le rôle d'Apophis, Colin Cunningham dans le rôle du Major Davis, et Jay Acovone dans le rôle de Charles Kawalsky. Retour vers le futur est le dernier épisode à compter Richard Dean Anderson dans la distribution principale.

Le technicien principal (joué par Gary Jones), qui a porté le nom de « Norman Davis » sur son uniforme durant sept années, fut officiellement renommé « Walter Harriman ». Dans l'épisode 2010, O'Neill l'a appelé « Walter ». Le fait de garder « Walter Davis » n'était pas clair, donc if fut renommé « Walter Harriman » après qu'Hammond l'ait appelé une fois "Airman" (« aviateur » en français, fonction de base de l'armée de l'air américaine), qui sonne avec « Harriman », dans l'épisode pilote.[5] Joseph Mallozzi a expliqué cette incongruité en disant que Harriman est le nom de mariage de Walter.[6]

Une scène de Heure H montre Pierre Bernard dans le rôle d'un technicien. Bernard est un concepteur graphique de l'émission de NBC Late Night with Conan O'Brien, et on lui proposa cette apparition dans SG-1 après un coup de gueule dans le Late Night où il a déclaré que la série était meilleure sans Daniel Jackson. Les scénaristes de la série ont appelé son personnage « O'Brien » par ironie.[1][6][7] Les producteurs de Stargate réinvitèrent Bernard sur le plateau pour une scène dans le 200e épisode de SG-1.[8]

Scénario

Après que la production ait emballé la saison sept, les scénaristes se sont réunis et ont mis en place des idées pour la huitième et présumée dernière saison de Stargate SG-1.[3] Les saisons cinq à sept devaient être elles-aussi les dernières, mais la série fut renouvelée chaque année.[9] L'équipe se mit finalement d'accord pour environ dix premiers épisodes, dont les deux premiers qui formeraient un double épisode éclaircissant les points nébuleux laissés à la fin du dernier épisode de la saison sept.[3]

Lors du premier jet de Mésalliance, 1re partie, Richard Woolsey assurait le commandement du SGC, mais à la fin les scénaristes décidèrent que le personnage du Dr Weir correspondait mieux à l'histoire du fait de son passé de diplomate. Elle offrait aussi un lien vers le spin-off Atlantis et avait le meilleur profil pour offrir à O'Neill sa promotion. [3] La fin de MésallianceNuméro Cinq crée Réplicateur Carter ne faisait pas partie du script original. Robert C. Cooper a imaginé ce tournant alors qu'il écrivait le scénario.[3] Anubis devait à l'origine finir sur une planète embrasée à la fin de Quarantaine, mais Joseph Mallozzi préféra opter pour une planète glacée.[10]

L'idée pour Le Feu aux poudres vint de Damian Kindker reprenant une histoire de la saison sept « dans laquelle Carter est coincée quelque part, luttant pour sa survie, tandis que le reste de l'équipe échafaude un plan désespéré pour la sauver. » En novembre 2003, lors de la préparation de la saison huit, les scénaristes ont senti qu'ils avaient déjà assez d'histoires autour de Carter et tentèrent d'équilibrer la balance en écrivant une histoire sur Daniel avec le titre provisoire « English Patient Daniel » (Le Patient anglais Daniel).[11] Monde cruel devait normalement être diffusé après Aux yeux du monde, mais dans ce cas, cela aurait provoqué une petite erreur de continuité car Daniel connait déjà le nom de la toute nouvelle organisation dévoilée dans Aux yeux du monde, savoir la Confrérie.[4]

Les scénaristes voulaient déjà faire une histoire dans laquelle Teal'c sort de son périmètre de sécurité et tente de s'adapter à la société terrienne, mais pensaient que la seule occasion de le faire aurait été lors de la première saison.[4] Le scénario de Alerte maximum supposait une grosse mise en place militaire et une confrontation mondiale potentielle mais le budget de la série était serré. Pour palier à cette limite, des écrans furent installés et utilisés pour afficher un conflit militaire se déployant à une échelle globale. De plus, des séquences d'archive existantes d'avions atterrissant sur des portes-avions et des silos de missiles qui s'ouvrent furent utilisées pour éviter des dépenses supplémentaires.[12]

Tournage

La huitième saison de Stargate SG-1 fur tournée sur une période de huit mois, douze heures par jour, cinq jours par semaine. Le tournage débutait à 7 heures du matin avec une coupure d'une demi-heure pour le déjeuner, reprenait l'après-midi pour s'achever à 19 heures 30.[13] Les réalisateurs recevaient généralement les scenarii deux semaines environ avant le début du tournage.[14] Les premières saisons disposaient d'environ sept jours et demi pour faire un épisode, mais avec une planification bien étudiée, la saison huit réduisit ce temps à six jours.[14] Richard Dean Anderson ne travaillait que trois jours et demi sur cinq durant la saison huit. A cause de ce manque de disponibilité, certains épisodes, comme Heure H, ont été bouclés sur des périodes plus longues.[1] « Heure H » a été tourné en septième position sur les 20 épisodes de la saison.[1] Les producteurs ne traitaient pas les épisodes en deux parties comme deux épisodes différents, mais comme un épisode plus long, bien que légalement, les épisodes comptaient pour deux afin que les acteurs, par exemple, soient payés pour les deux parties.[15]

Stargate SG-1 dispose de plusieurs réalisateurs réguliers. Andy Mikita est connu pour couvrir un maximum de champ parce qu'il aime avoir du choix pour le montage. Peter DeLuise, quant à lui, laisse la caméra tourner, ce qui rend les choses plus difficiles après pour le superviseur du script et les monteurs.[12] Les cassettes vidéo ne sont pas réutilisables et sont archivées dans une bibliothèque.[12] Quarantaine a été le premier épisode à être tourné en haute définition (HD) à la place du format classique 35 mm.[14] Étant donné que personne n'avait l'habitude de filmer en HD, if a fallu prendre une nouvelle équipe HD et ainsi perdre une heure par jour.[14] Les cassettes vidéo HD coûtent aux alentours de 50 dollars et avant, plus de 2 km de pellicule étaient utilisés chaque jour, coûtant probablement un million de dollars par an en pellicule.[12]

Des épisodes comme Heure H et En détresse ont permis de réduire les coûts du fait qu'ils ont été tournés majoritairement sur les plateaux du Stargate Command et le Prométhée.[1] A d'autres moments, le temps des acteurs a été séparé entre différents épisodes : Vulnérable est centré autour d'Amanda Tapping dans le rôle de Carter et de son alter ego RépliCarter, et Michael Shanks (Daniel) n'y apparait pas. Pendant ce temps, Shanks tourna En détresse en l'absence du personnage de Carter. L'argent ainsi économisé fut ainsi dépensé en techniques comme le motion control dans Vulnérable. Le motion control permettait à deux personnes présentes lors d'une prise de vue d'être harmonieusement filmées lors de passes différentes. Des écrans partagés avec des caméras verrouillées et différentes prises de vue avec des doublures furent utilisés dès que possible, mais cela coûtait toujours plus en temps pour changer d'habit et en blocage.[9]

Le premier épisode tourné après la pause inter-saison fut Quarantaine qui a été diffusé en troisième position. Les scénaristes pensaient que ce serait sympathique de tester O'Neill dans sa nouvelle fonction de général du SGC assez top et de le voir à l'œuvre afin de prouver qu'il mérite ce poste.[10] L'épisode Avatar servit de présentation pour un jeu Stargate produit à ce moment-là, et la majeure partie de l'histoire fut filmée comme si l'on voyait par l'objectif.[2] Heure H est le dernier épisode à disposer de moniteurs CRT dans la salle de réunion et dans la salle de contrôle.[1] Amanda Tapping souhaitait à l'origine réaliser un autre épisode après ses débuts dans l'épisode Résurrection,[16] mais elle tomba enceinte en fin de saison.

Plateaux de tournage et extérieurs

Les plateaux de tournage des saisons précédentes furent réutilisés : le vaisseau de transport, un plateau monté dans les studios NorCo, a été construit à l'origine pour un épisode de la saison un mais a depuis été réutilisé pour Mésalliance. Malgré son look sympathique, il est difficile de tourner sur ce plateau.[13] La franchise Stargate acquit le plateau de Blade: Trinity et l'utilisa pour représenter le vaisseau de Thor dans Mésalliance.[13] Ils furent capable d'agrandir le plateau et installèrent des grandes arches et une toiture argentée. Ils créèrent aussi un poste de commande spécial pour Thor et le surélevèrent légèrement afin que les acteurs fixent Thor des yeux un peu plus haut.[17] Le plateau d'effets de Blade 3 fut aussi utilisé pour la scène du F-302 dans Aux yeux du monde.[18]

Le directeur artistique James Robbins a conçu le plateau du vaisseau spatial de Numéro Cinq,[17] qui ne faisait que trois mètres de long sur deux mètres de large.[13] Pour la scène où Carter est entourée de pièces de Réplicateur, le modèle de base a été utilisé et répliqué, puis découpé sur mesure afin de correspondre à la taille d'Amanda Tapping.[17] Le plateau du Prométhée disposait de sièges, d'écrans, de boutons et d'interrupteurs.[12] Sans pitié exigeait que l'intérieur d'un vaisseau Goa'uld puisse loger une Porte des étoiles, un effet qui n'avait pas été utilisé depuis la saison 1.[19] Le vaisseau jumper, qui fait partie en temps normal des histoires de Stargate Atlantis a aussi fait sa première apparition dans SG-1 : il est apparu dans Une vieille connaissance et Retour vers le futur. Pour la vie utilise le plateau du restaurant provenant de Dead Like Me.[20]

Bien que Quarantaine ait été filmé majoritairement sur le plateau existant du Stargate Command, l'histoire obligea à avoir le SGC séparé en zones ségréguées. Les décorateurs de plateau ont modifié les graphismes et l'éclairage afin que le plateau puisse montrer certains des 28 différents étages du SGC. Dans le même épisode, le nouveau bureau d'O'Neill a été légèrement reconçu afin de coller au mieux à l'histoire du personnage.[21] Le tapis de la salle réunion était remplacé tous les deux ans au début de la série, mais quand le renouvellement de la série passa d'une période de deux ans à une seule année, le tapis n'avait jamais été remplacé depuis.[13] Quand SG-1 fut renouvelé pour une huitième saison, le tapis fut finalement remplacé et les sols des couloirs furent repeints.[14]

L'idée des plantes pour Heure H est venue de Brad Wright, qui dans la saison quatre avait eu la notion du SG se retrouvant submergé par une forme de vie plante et la porte litérallement enfouie sous le feuillage.[6] Pour Le Feu aux poudres, l'un des lieux utilisés était une maison construite au début des années 1900.[22] Comme Les Amazones un an auparavant, les scènes en extérieur de Discordes furent filmées à High Point Properties à Langley en Colombie-Britannique. La tente de cérémonie Goa'uld qui apparait dans l'épisode fut conçue pour être réutilisable, d'un concept vaguement basé sur Sainte-Sophie à Istanbul.[23] La Dernière Chance, dans lequel Carter tente d'ouvrir le mur Ancien, fut filmé sur un plateau de NorCo Studios, une ancienne fabrique de bicyclettes. La ventilation était juste et quand le réalisateur demanda d'ajouter de la fumée pour que la lumière puisse capter un effet d'air vicié, la quantité d'oxygène a baissé, rendant le tournage plus difficile.[15] La classe de Daniel dans Retour vers le futur fut tournée dans la salle de conférence de la série Au-delà du réel, plateau se trouvant aux studios Bridges non loin du plateau de SG-1. Le membres de l'équipe SG-1 avaient au préalable repéré une véritable école, mais ils ont perdu ce lieu de tournage. Le bureau de Carter dans le même épisode se trouvait juste à droite de la salle de conférence.[24]

Stargate SG-1 a été tourné à Vancouver au Canada. Comme Vancouver est toujours en expansion, Tynehead Park est l'un des quelques lieux où l'équipe de SG-1 a pu tourner pour montrer des lieux aliens. D'autres lieux de Vancouver comprennent une série de routes à l'aéroport de Vancouver pour l'épisode Alerte maximum. Les routes étaient fermées au trafic routier normal et donc, le tournage a pu se dérouler dans escorte de police et autre difficultés liées au blocage de la circulation.[12] Les lieux désertiques ont été tournés sur les dunes de sable de Richmond, une usine de ciment qui utilise peu à peu tout le sable. Ce qui est vu dans « Retour vers le futur » est tout ce qui reste de la dune. La forme en sabot de la dune a été établie par une autre série appelée La Prophétie du sorcier.[24] La maison d'O'Neill, qui a été montrée pour la première fois dès la saison un, a été utilisée dans deux épisodes de la saison huit, Alerte maximum et Rien à perdre. Comme la maison est habitée dans le monde réel, les producteurs ont cherché d'autres alternatives, mais sans succès.[12] Pour Heure H, le plateau du SGC a été décoré de différentes plantes et vignes. Certaines plantes étaient en plastique, mais pour la scène de l'embrasement, des plantes réelles furent utilisées pour minimiser le risque d'incendie. Tous les objets du plateau furent aspergés de produits chimique retard feu.[1][25]

Conception, accessoires et effets spéciaux

Avant que la saison ne commence, le réalisateur Martin Wood passa un week-end à Cheyenne Mountain (lieu où se trouve le Stargate Command) et tourna des nouveaux angles de vue de nuit, et jour et lors de situations d'urgence. Les producteurs avaient précédemment repris des rushes provenant de la saison un pour les sept dernières saisons.[20]

Afin de faire des économies, les accessoires et des archives provenant des saisons précédentes furent réutilisés. Les fauteuils utilisés dans Avatar sont les mêmes que ceux utilisés dans l'épisode Le Maître du jeu, mais étant donné que l'on avait effectué des aménagements pour qu'ils soient différents du précédent épisode de SG-1, le réajustement aurait coûté autant d'argent que d'en reconstruire des neufs, donc ils furent utilisés tels quels.[26] L'amulette de Catherine qui est montrée dans Retour vers le futur est celle qui provient du film.[24] Dans La Dernière Chance, certaines prises de vue des Réplicateurs dans le SGC sont des réutilisations ou des rushes provenant de l'épisode Menace.[15] A d'autres moments, ce sont des scènes qui n'ont pas été faites. Le teaser original écrit de Quarantaine aurait coûté la bagatelle de 100 000 dollar rien qu'en effets visuels, avec Anubis entrant dans le vaisseau spatial.[14] Les pièces de Réplicateur qui tombent et l'étendue sur le sol montrées dans La Dernière Chance, cependant, furent animé en VisFX car cela aurait coûté beaucoup plus cher de faire un véritable étalage.[15] Image Engine créa les effets insectes dans Mésalliance. Une scène impliqua des centaines d'insectes Réplicateurs galopant dans une forêt, venant de simples insectes animés à la main qui ont été répliqués.[12]

La saison huit fut la première a utiliser un écran de fond avec un projecteur LCD projetant la flaque pour l'effet vortex de la Porte des étoiles. Avant cela, cela coûtait trop cher et ne donnait pas assez de clarté.[9] L'extérieur du vaisseau jumper dans Retour vers le futur utilisa aussi un écran de projection situé à l'arrière pour lequel une véritable dune fut filmée puis projetée sur un écran situé derrière la fenêtre du jumper. Ceci permit de bouger la caméra sans se retrouver bloqué. Le plateau du jumper fait seulement les 2/3 de la taille du vaisseau.[24] Pour faire un effet dramatique, l'épisode Heure H a plus de scènes filmées sur fond vert.[1] Vulnérable quant à lui a eu des scènes filmées en infrarouge.[9]

Diffusion et réception

Mésalliance et Retour vers le futur, 2e partie ont eu un taux de 2,4 aux Nielsen ratings, un nouveau record pour la série durant sa diffusion sur le câble qui a été égalé mais jamais dépassé depuis. Il est aussi devenu l'épisode régulier de la série le plus regardé de Sci Fi Channel et l'épisode le plus noté de toute l'histoire de Stargate SG-2, récupérant 3,22 millions de spectacteurs.[27] L'épisode Pour la vie est un épisode d'une durée originale de 63 minutes sur Sci Fi, mais une version reduite de 45 minutes existe pour la syndication. La version de 45 minutes omet certaines scènes comme Daniel qui parle aux Anciens et O'Neill qui se réveille avec Kerry. Jan Vincent-Rudski de TV Zone qualifia Quarantaine d'« épisode intéressant, bien qu'un peu long au milieu ».[28] Les fans ont qualifié La Dernière Chance, l'épisode qui marque le climax des histoires impliquant les Goa'uld, les Réplicateurs et la Rébellion Jaffa, comme les deux parmi les épisodes les plus populaire de la série.[29]

En 2005, Mésalliance, 2e partie a été nominé aux Gemini Awards dans la catégorie "Best Visual Effects". La Dernière Chance, 2e partie a été nominé aux Emmy dans la catégorie "Outstanding Special Visual Effects for a Series" et aux Leo Awards dans la catégorie "Best Visual Effects". Peter DeLuise a été nominé aux Leo Awards dans la catégorie "Dramatic Series: Best Screenwriting" pour Monde cruel, tandis que Christine Mooney a reçu un Leo Award dans la catégorie "Dramatic Series – Best Costume Design" pour le dernier épisode de la saison Retour vers le futur, 2e partie. Pour l'épisode Pour la vie, l'actrice Amanda Tapping a remporté un Leo Award dans la catégorie "Dramatic Series: Best Lead Performance – Female", et Michael Shanks a été nominé aux Leo dans la catégorie "Dramatic Series: Best Lead Performance – Male". L'épisode Une vieille connaissance fut nominé aux Leo dans trois catégories : Jim Menard dans la catégorie "Dramatic Series: Best Cinematography", Christine Mooney dans la catégorie "Dramatic Series: Best Costume Design", et Tom McBeath dans la catégorie "Dramatic Series: Best Supporting Performance – Male".

La saison huit est sortie en DVD en Europe et en Australie avec les épisodes Vulnérable et En détresse inversés et Rien à perdre placé après « La Dernière Chance »/Pour la vie. Contrairement au DVD de la région 1, celui de la région 2 n'offre pas les commentaires audio pour Une vieille connaissance et Rien à perdre. Lors de la première sortie du DVD région 1, celle-ci contenait la version courte (45 minutes) de Pour la vie jusqu'à ce que Metro-Goldwyn-Mayer (MGM) rectifie le tir suite aux plaintes.[30] La réédition en boitier slim contient la version 63 minutes. Aucune région n'a de commentaire pour cet épisode. La sortie de la saison neuf fut retardée à cause du changement de partenariat pour la distribution domestique, passant de Sony à la Fox.[31]

Références culturelles

Dans Heure H, le Dr Lee dit « Heureusement [la plante] n'a pas encore mangé quelqu'un ». O'Neill repond « Eh bien, merci Seymour ». Ceci est une référence à la comédie musicale La Petite Boutique des horreurs qui montre une plante venant de l'espace qui mange des hommes. Dans Avatar, Teal'c dit qu'il joue à Def Jam Vendetta. Il s'agit d'un ajout de dernière minute par l'acteur Chris Judge qui a fait la voix de D Mob dans le jeu vidéo du même nom.[32] Plusieurs membres de l'équipe de production font des apparitions. Le superviseur des effets digitaux Bruce Woloshyn apparait en tant que vendeur du garage qui vent à Joe Spencer la pierre Ancienne dans Rien à perdre. Dans l'épisode En détresse, Daniel se présente à deux aliens sous le nom de Hans Olo, un jeu de mot sur le personnage de Star Wars Han Solo.

Dans la version originale, la dernière ligne d'O'Neill dans Retour vers le futur, 2e partie, « Presque ça » ("Close enough" dans la VO) est un hommage à l'épisode des Simpson « Simpson Horror Show V » qui parle d'un voyage dans le temps d'Homer Simpson non intentionnel qui a provoqué bon nombre de changements dans l'histoire ; jusqu'à ce qu'il retourne dans une ligne de temps où sa famille a des langues de serpent mais tout le reste est normal et il sort « hé, presque ça » ("eh, close enough" dans la VO).[33] Dans Retour vers le futur, 1re partie le nom du bateau d'O'Neill est Homer.[13] Dans l'épisode Pour la vie, Daniel lit un journal avec comme titre « Les Wraith se dirigent vers Atlantis ». Cet article est accompagné d'une image provenant du scanner longue distance spatial provenant de l'épisode d'Atlantis La Communauté des Quinze, montrant les trois vaisseaux-ruches qui ont assaillé la cité dans l'épisode Assiégés, 1re partie. Dans Aux yeux du monde, Alec Colson, joué par l'acteur Charles Shaughnessy est présenté au « capitaine Sheffield » lorsqu'il arrive sur le site Alpha. Il s'agit d'une référence à Maxwell Sheffield, le personnage que joue Shaughnessy dans le sitcom Une nounou d'enfer.

Distribution

Personnages principaux

Acteur Personnage Nombre d'épisodes
Richard Dean Anderson Colonel Jack O'Neill 19 épisodes
Amanda Tapping Major Samantha Carter 19 épisodes
Christopher Judge Teal'c 19 épisodes
Et Michael Shanks Docteur Daniel Jackson 20 épisodes

Personnages récurrents

Acteur Personnage Nombre d'épisodes
Gary Jones MSgt. Walter Harriman 14 épisodes
Dan Shea MSgt. Sylvester Siler 9 épisodes
Michael Shanks Voix de Thor 5 épisodes
Amanda Tapping Replicateur Carter 4 épisodes
Tony Amendola Bra'tac 4 épisodes
Barclay Hope Colonel Lionel Pendergast 3 épisodes
Various actors Anubis 4 épisodes
Cliff Simon Ba'al 4 épisodes
Don S. Davis Lt. Général George Hammond 3 épisodes
Carmen Argenziano Jacob Carter/Selmak 3 épisodes
Steve Bacic Camulus 3 épisodes
Eric Breker Colonel Albert Reynolds 3 épisodes
Vince Crestejo Yu-huang Shang Ti 3 épisodes
Patrick Currie Numéro Cinq 3 épisodes
Kevan Ohtsji Oshu 3 épisodes
Chelah Horsdal Lt. Womack 3 épisodes
Isaac Hayes Tolok 3 épisodes
Lucas Wolf Jennings 3 épisodes
Colin Cunningham Major Paul Davis 2 épisodes
Bill Dow Dr. Bill Lee 2 épisodes
David DeLuise Pete Shanahan 2 épisodes
Kira Clavell Amaterasu 2 épisodes
Mel Harris Oma Desala 2 épisodes
Torri Higginson Docteur Elizabeth Weir 2 épisodes
David Hewlett Docteur Rodney McKay 2 épisodes
Peter Bryant Hoskins 2 épisodes
Benita Ha Brooks 2 épisodes
Jeff Judge Aron 2 épisodes
Alessandro Juliani Katep 2 épisodes
Benjamin Easterday Commandant Jaffa de Râ 2 épisodes

Épisodes

Image Titre Numéro 1re diffusion aux USA Planète(s) Race(s) Antagoniste(s)
Mésalliance, 1re partie.jpg Mésalliance, 1re partie (1/2) 8.01 9 juillet 2004 Terre, Hala, Orilla Asgard, Goa'uld, Réplicateurs Numéro Cinq
Carter et Teal'c recherchent où se trouvent les Asgards afin de tenter de sauver le colonel O'Neill, mais ils découvrent que les ennemis des Asgard sont de retour et veulent se venger. Les Grands Maîtres cherchent à établir une alliance avec la Terre contre un ennemi commun.
Mésalliance, 2e partie.jpg Mésalliance, 2e partie (2/2) 8.02 9 juillet 2004 Terre, Orilla Asgard, Goa'uld, Replicateurs Numéro Cinq
Tandis que les Goa'uld menacent d'attaquer la Terre, SG-1 et les Asgard tentent une dernière opération contre les Réplicateurs qui ont capturé le major Carter et envahi le dernier bastion de la civilisation Asgard.
Quarantaine (Stargate SG-1).jpg Quarantaine 8.03 23 juillet 2004 Terre, KS7-535 N/A Anubis
Le SGC se retrouve placé en quarantaine suite à l'infection d'un officier russe dans l'infirmerie — mais la maladie en question n'est peut-être pas une maladie en fin de compte.
Heure H.jpg Heure H 8.04 30 juillet 2004 Terre, P2X-887 Jaffa Ba'al
Le général O'Neill tente de s'adapter à son nouveau job mais doit faire face à des crises qui n'en finissent pas — dont la capture de SG-1 par les Goa'uld.
Le Feu aux poudres.jpg Le Feu aux poudres 8.05 6 août 2004 Terre, Tegalus Tegalans Soren
Daniel est coincé sur une autre planète après que l'arrivée de l'équipe sur un monde alien ait déclenché une guerre civile.
Avatar (épisode).jpg Avatar 8.06 13 août 2004 Terre Kull N/A
Teal'c se retrouve pris au piège dans une simulation de réalité virtuelle dans laquelle il doit défendre la base d'une incursion de super-soldats Goa'uld.
Monde cruel.jpg Monde cruel 8.07 20 août 2004 Terre N/A La Confrérie
Teal'c devient le principal suscpect lors d'une affaire de meurtre peu de temps après son emménagement dans un appartement situé hors de la base. Carter considère son avenir avec Pete.
Aux yeux du monde.jpg Aux yeux du monde 8.08 27 août 2004 Terre, P4X-650 Asgard La Confrérie
Un homme d'affaires menace de dévoiler au monde les secrets sur une vie extra-terrestre, obligeant le Stargate Command à lui montrer certaines choses.
Discordes.jpg Discordes 8.09 10 septembre 2004 Terre, Hak'tyl Résistance Hak'tyl, Jaffa Moloc
Le mariage imminent de son fils est le cadet des soucis de Teal'c quand la résistance Hak'tyl prépare un soulèvement contre le Goa'uld Moloc, ce qui a pour effet d'opposer Teal'c et Ishta.
Sans pitié (Stargate SG-1).jpg Sans pitié 8.10 17 septembre 2004 Terre, P3S-114, P4X-650 Jaffa, Tok'ra La Confrérie
La Porte des étoiles est dérobée, ce qui conduit SG-1 à découvrir que la Confrérie a pris le contrôle d'un vaisseau avancé en orbite. Teal'c enquête sur une série de décès de Jaffa à une grande échelle.
Vulnérable.jpg Vulnérable 8.11 21 janvier 2005 Terre, P4X-650 Réplicateurs Numéro Cinq, Réplicateur Carter
Un double du colonel Carter appelle le Stargate Command à l'aide pour vaincre le Réplicateur Numéro Cinq, dont elle affirme qu'il a trouvé un moyen de contrer la nouvelle arme Asgard.
En détresse.jpg En détresse 8.12 28 janvier 2005 Terre Oranians Vala Mal Doran
Suite à la réponse du Prométhée à un appel de détresse depuis un vaisseau Goa'uld, Daniel Jackson se retrouve prisonnier à bord du vaisseau terrestre quand celui-ci est volé.
Une vieille connaissance.jpg Une vieille connaissance 8.13 4 février 2005 Monde d'Arkhan, Terre Peuple du monde d'Arkhan, Jaffa Ares, Trelak
SG-1 vient au secours d'un monde qui est sur le point d'être envahi par les Goa'uld, monde dans lequel ils découvrent que le roi local n'est autre que Harry Maybourne.
Alerte maximum.jpg Alerte maximum 8.14 11 février 2005 N/A N/A N/A
Les relations entre les USA et la Russie se détériorent quand les responsables militaires russes déclarent que le gouvernement américain a été compromis par les Goa'uld.
Rien à perdre.jpg Rien à perdre 8.15 18 février 2005 Terre N/A N/A
Un barbier de l'Indiana tient en joue Jack O'Neill, déclarant qu'il a eu des visions des différentes missions de SG-1 durant les sept dernières années.
La Dernière Chance, 1re partie.jpg La Dernière Chance, 1re partie (1/2) 8.16 25 février 2005 Chulak, Dakara, Terre Asgard, Goa'uld, Jaffa, Kull, Replicateurs, Tok'ra Anubis, Ba'al, Replicateur Carter
Les Réplicateurs débutent une attaque en règle contre les Goa'uld, obligeant Ba'al à venir sur Terre pour chercher de l'aide. La résistance Jaffa met en péril leur mouvement en tentant de reprendre une cité sainte dans le domaine de Ba'al.
La Dernière Chance, 2e partie.jpg La Dernière Chance, 2e partie (2/2) 8.17 4 mars 2005 Dakara, Terre Goa'uld, Jaffa, Kull, Replicateurs, Tok'ra Anubis, Ba'al, Replicateur Carter
Le sort de la galaxie tient sur la découverte par Sam et Jacob de la seule arme capable de stopper la progression tentaculaire des Réplicateurs. O'Neill assure la défense du S.G.C. tandis que Daniel se dresse contre Réplicateur Carter.
Pour la vie.jpg Pour la vie 8.18 11 mars 2005 Dakara, Terre Anciens, Jaffa, Tok'ra Anubis
Daniel doit encore une nouvelle fois décider s'il doit risquer la mort ou s'élever quand Oma Desala lui offre une seconde chance. O'Neill et Carter quant à eux doivent lutter concernant leurs liaisons respectives.
Retour vers le futur, 1re partie.jpg Retour vers le futur, 1re partie (1/2) 8.19 18 mars 2005 Terre Jaffa
SG-1 remonte le temps suite à l'élaboration d'un plan insensé pour voler un objet technologique Ancien des mains de , le Goa'uld puissant qui asservissait l'Égypte ancienne il y a 5 000 ans de cela.
Retour vers le futur, 2e partie.jpg Retour vers le futur, 2e partie (2/2) 8.20 25 mars 2005 Chulak, Terre Goa'uld, Jaffa Apophis,
Suite au changement du continuum espace-temps par les actions de SG-1 dans un passé lointain, une autre version de SG-1 doit utiliser le vaisseau temporel récemment découvert pour remettre les choses en ordre.

Références

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3, 1,4, 1,5, 1,6 et 1,7 Le réalisateur Peter Woeste et le directeur de production John Lenic dans le commentaire audio de Heure H.
  2. 2,0 et 2,1 (en) TV Zone #58. Page 28-32
  3. 3,0, 3,1, 3,2, 3,3 et 3,4 (en) GateWorld - Stargate SG-1 'In the Making': "New Order, Part 1"
  4. 4,0, 4,1 et 4,2 (en) GateWorld - Stargate SG-1 'In the Making': "Affinity"
  5. Bonus DVD Stargate SG-1 Saison 10 "Une vie de technicien avec Gary Jones".
  6. 6,0, 6,1 et 6,2 (en) « In the Making: Zero Hour - By Joseph Mallozzi », gateworld.net
  7. « Interview with Pierre Bernard Jr. », thescifiworld.net,‎
  8. « Stargate on Conan O'Brien tonight », gateworld.net,‎
  9. 9,0, 9,1, 9,2 et 9,3 Commentaire audio 811 Vulnérable par Will Waring (WW, réalisateur) et Jim Menard (JM, Directeur de la photographie)
  10. 10,0 et 10,1 (en) GateWorld - Stargate SG-1 'In the Making': "New Order, Part 1"
  11. (en) GateWorld - Stargate SG-1 'In the Making': "Icon"
  12. 12,0, 12,1, 12,2, 12,3, 12,4, 12,5, 12,6 et 12,7 814 Commentaire audio de Alerte maximum par Andy Mikita (AM, réalisateur) et Paul Mullie (PM, producteur exécutif et scénariste) 1re partie
  13. 13,0, 13,1, 13,2, 13,3, 13,4 et 13,5 801&802 Commentaire audio pour Mésalliance (Andy Mikita, Gary Jones)
  14. 14,0, 14,1, 14,2, 14,3, 14,4 et 14,5 (en) 803 Commentaire audio pour Quarantaine (Will Waring, Jim Menard)
  15. 15,0, 15,1, 15,2 et 15,3 Commentaire audio 817 La Dernière Chance, 2e partie - Peter DeLuise (PDL, réalisateur) et Gary Jones (GJ, Walter Harriman)
  16. TV Zone Special #58, page 20
  17. 17,0, 17,1 et 17,2 TV Zone Special #59. Page 14
  18. TV Zone Special #58. Page 44
  19. TV Zone Special #58. Page 59
  20. 20,0 et 20,1 (en) Commentaire audio 816 La Dernière Chance, 1re partie - Peter DeLuise (PDL, réalisateur) et Gary Jones (GJ, Walter Harriman)
  21. TV Zone Special #58. Page 22
  22. TV Zone Special #58. Page 34
  23. TV Zone Special. Page #58
  24. 24,0, 24,1, 24,2 et 24,3 (en) 819 Retour vers le futur, 1re partie - Commentaire audio de Peter DeLuise (réalisateur) et Gary Jones (Walter Harriman)
  25. TV Zone Special issue #S58, page 26-27.
  26. TV Zone Special #58. Page 36.
  27. (en) Stargate SG-1 recognized as the #1 show in all Sci Fi history by Stargate Command — mp3, nasa, family | Gather
  28. Jan Vincent-Rudzki. TV Zone Issue #180, page 78.
  29. GEOS - Stargate SG-1 Episode Guide
  30. Le 17 novembre 2005, tvshowsondvd.com envoya des informations sur un processus d'échange
  31. Stargate SG-1 – Fox heads through the gate for Season 9 – Details, Date, Price & Extras!
  32. GateWorld - Stargate SG-1 'In the Making': "Avatar"
  33. Dans la version française, O'Neill dit : « Personne n'est parfait ».