Ordinateur d'appel

De Stargate Wiki Sémantique
Aller à : navigation, rechercher
Ordinateur d'appel
Image de la technologie
L'écran de l'ordinateur d'appel montrant la fin d'une séquence d'appel (SG1 : Le Temps d'une vie)
Nom original (VO) Dialing computer
Information de production
Fabricant Tau'ri
Concepteur Tau'ri
Spécifications techniques
Systèmes de contrôle Électricité
Fonction(s) Appel des adresses des Portes des étoiles en lieu et place du DHD
Taille Une salle complète
Utilisation
Année d'introduction Stargate, la Porte des étoiles
Affiliation Tau'ri

L'ordinateur d'appel est un système conçu par la Tau'ri utilisé dans le Stargate Command afin d'appeler les adresses des Portes des étoiles. Catherine Langford a démarré le projet ordinateur d'appel en 1982 et ce dernier fut amélioré par Samantha Carter depuis 1993. Il s'agit de la version terrienne du DHD.

Vue générale

L'ordinateur est en fait constitué de trois super-ordinateurs (en 1997) situés dans la salle de contrôle du Stargate Command. Pour y accéder, un clavier spécial a été conçu pour entrer les adresses de Portes des étoiles. Ce clavier possède des touches sur lesquelles les glyphes de la porte sont imprimés. Différents écrans sont utilisés pour suivre la séquence d'appel, l'état de la porte, etc. (SG1 : Enfants des dieux).

Historique

En 1982, en parallèle avec le développement du Projet Gizeh, Catherine Langford dirigea une équipe scientifique qui commença à construire un système informatique capable d'utiliser la Porte des étoiles, connue à cette époque sous le nom de « Porte du ciel ». Ce système utilisait trois super-ordinateurs. En 1993, Langford engagea Samantha Carter, une astrophysicienne théorique, qui améliora l'ordinateur d'appel. D'après Carter, ce système était « MacGyverisé ».[1] À l'origine, seule une destination était stockée : l'adresse trouvée sur le cartouche de Gizeh (Stargate, la Porte des étoiles, SG1 : Enfants des dieux).

Évolution

Notes

L'envers du décor

Voir aussi

Liens externes

Références

  1. Il s'agit d'une répartie dite par Carter dans la VO du pilote Enfants des dieux. La VF n'en parle pas et la phrase a été réécrite dans le pilote remonté de Brad Wright en 2009.