Abydos

De Stargate Wiki Sémantique
Aller à : navigation, rechercher
Abydos
Image de la planète
Informations astrographiques
Adresse Stargate SG·1 symbol 27.svgStargate SG·1 symbol 07.svgStargate SG·1 symbol 15.svgStargate SG·1 symbol 32.svgStargate SG·1 symbol 12.svgStargate SG·1 symbol 30.svg
Point d'origine Stargate SG·1 Abydos’ point of origin.svg
Galaxie Voie lactée
Nbre de lunes 3
Atmosphère similaire à celle de la Terre, journées chaudes, tempêtes de sable
Statut Planète détruite
Informations sociétales
Population Aucune
Race(s) Actuellement : Aucune
Précédemment : Abydossiens
Goa'uld
Période technologique Actuellement : Aucune
Précédemment : Âge de cuivre
Intérêt pour la Terre Exploration, naquadah, localisation de l'Œil de Râ
Domination Actuellement : Aucune
Précédemment : Abydossiens
Goa'uld
Informations non liées à l'univers Stargate
Première apparition Stargate, la Porte des étoiles

Abydos fut la première planète visitée par les Terriens lors de la première mission Porte des étoiles en 1995[1] (Stargate, la Porte des étoiles). Il s'agit probablement de l'un des premiers mondes habités par des humains enlevés et réduits en esclavage par les Goa'uld. Abydos a été détruite par Anubis en 2002 (SG1 : Pacte avec le diable).

Vue générale

Abydos était certainement l'une des planètes les plus proches de la Terre d'après Samantha Carter.[2] Elle possédait trois lunes en orbite autour de la planète. La planète avait une révolution de 36 heures [3] (SG1 : Enfants des dieux).

La planète était majoritairement couverte d'un désert à perte de vue, avec des tempêtes de sable régulières (Stargate, la Porte des étoiles, SG1 : Enfants des dieux).

Géographie

Races ayant vécu sur Abydos

Personnes originaires d'Abydos

Lieux sur Abydos

Histoire

Vers 8 000 avant J.-C., le Grand Maître suprême Goa'uld vint sur Terre, prit un jeune Égyptien pour s'en servir comme hôte et réduisit en esclavage la population primitive. Il apporta une Porte des étoiles à Gizeh et commença à en déporter vers Abydos pour extraire du naquadah d'une mine à ciel ouvert. Le peuple d'Abydos bâtit plusieurs monuments ainsi qu'une grande ville fortifiée et une pyramide utilisée pour servir de piste d’atterrissage pour le vaisseau-mère de Râ (Stargate, la Porte des étoiles).

Vers 3 000 avant J.-C., les Égyptiens de l'antiquité de la Terre commencèrent à se rebeller et enterrèrent la Porte des étoiles de Gizeh. En guise de punition, Râ interdit l'utilisation de l'écriture sur Abydos afin d'empêcher un soulèvement du même type (Stargate, la Porte des étoiles, SG1 : Retour vers le futur, 2e partie).

Évolution détaillée

Stargate, la Porte des étoiles (1995)

Grâce à la découverte du Dr Daniel Jackson, le projet Gizeh est capable d'établir un vortex vers une planète distante via la Porte des étoiles. Une équipe militaro-scientifique de reconnaissance, commandée par le colonel Jack O'Neill, est envoyée sur la planète. Sur place, ils découvrent une civilisation d'humains travaillant dans une mine d'extraction. Il découvrent aussi un nouvel ennemi, , maître de la planète, qui a réduit en esclavage les indigènes. Avec l'aide des Abydossiens, le colonel O'Neill et son équipe réussissent à vaincre et tuer Râ et ainsi, libérer le peuple d'Abydos. Le Dr Jackson, membre de l'équipe de reconnaissance, décide de rester sur Abydos avec Sha're, une jeune indigène qui avait été offerte comme présent par les anciens d'Abydos. Le colonel O'Neill, Kawalsky et Ferretti sont les seuls survivants qui retournent sur Terre.

Jackson et les Abydossiens bouchent la Porte des étoiles et font la fête lorsqu'ils réalisent qu'ils sont vraiment libres (SG1 : Enfants des dieux).

Notes

  • Le nom « Abydos » n'est même pas prononcé dans le film, ni même écrit dans le roman dérivé du film et publié en novembre 1994. En fait, ce nom a été mentionné pour la première fois dans le premier roman Stargate écrit par Bill McCay, Stargate: Rebellion, publié en 1995. Il a été réutilisé et « canonisé » par Brad Wright et Jonathan Glassner lorsqu'ils écrivirent le scénario du pilote de Stargate SG-1.
  • Les scènes de désert d'Abydos du film ont été tournées en Californie et à Yuma en Arizona.
  • Dans le film, Abydos est située dans la galaxie Kaliam, « à l'autre bout de... l'univers connu », d'après la déclaration de Catherine Langford. Cette déclaration a été retconée dans les séries Stargate et ainsi, Abydos est devenue la planète la plus proche de la Terre.
  • Nous ne savons pas précisément sur la planète a été détruite entièrement (explosée), ou si c'est la surface qui a été détruite. Nous ne voyons que la destruction de la pyramide d'Abydos. Malgré cela, Abydos est considérée comme détruite car la Porte des étoiles est totalement inaccessible.

L'envers du décor

  • Les trois lunes d'Abydos sont en fait trois images de la face visible de notre lune orientées de manière différente.[4]

Voir aussi

Liens externes

Références

  1. Il s'agit d'une continuité rétroactive. Le film est sorti dans les cinémas américains en octobre 1994, mais les événements d'Enfants des dieux ont eu lieu au début de l'année 1997 (SG1 : Décision politique). Le général Hammond déclare que la mission Porte des étoiles s'est déroulée il y plus d'une année de cela, plaçant la chronologie des événements du film vers la fin de 1995. Il est facile de les déplacer dans le temps car il est marqué « De nos jours » juste avant la scène du symposium sur l'Égypte ancienne.
  2. Voir la section « Notes ».
  3. Daniel Jackson déclare qu'il gardaient la Porte des étoiles d'Abydos « 36 heures par jour » dans la VO. Cependant, la version française doublée omet cela.
  4. Voir ce fichier en haute définition pour preuve.